Le REIKI à été découvert Par le Dr Mikao USUI   (1865 - 1926) 

A  la fin du siècle dernier, le Dr. Mikao Usui,  était professeur de théologie chrétienne à l'université Japonaise de Kyoto.
Au cours d'une discussion avec ses élèves, l'un d'eux lui demanda s'il mettait en pratique tous les enseignements de la Bible à la lettre. Ce à quoi le professeur répondit oui.

C'est alors que les étudiants lui rappelèrent les guérisons miraculeuses de Jésus,  soulignant l'une de ses paroles : "Celui qui croit en moi fera les oeuvres que je fais, il en fera de plus grandes même".

Mikao Usui ne sut que répondre,  et selon le code d'honneur japonais un doyen se devait de répondre à toutes les questions des élèves.

Il démissionna donc et prit la décision d'élucider ce grand mystère. Ses recherches commencèrent à Chicago, elles se révélèrent infructueuses. Il retourna donc au Japon dans l'espoir de retrouver des faits nouveaux.

Chaque fois qu'il exposait ses préoccupations il reçut la même réponse : - De nos jours on s'intéressait d'avantage aux guérisons spirituelles. Mais cette réponse ne lui satisfaisait pas, et il continua encore et encore.

Après de nombreux échecs,  il se rendit dans un monastère Zen où pour la première fois on l'encouragea à persévérer dans cette voie. Le supérieur convint avec lui qu'il devait être possible de guérir le corps physique comme l'avait fait Bouddha,  mais que depuis des siècles la recherche spirituelle avait prévalu.    Le prêtre déclarant que ce qui avait été fait avait été accompli à une époque, devait pouvoir l'être à une autre,  il invita Mikao Usui à poursuivre ses recherches.

Plein d'espoir, Mikao se plongea donc dans l’étude des Sutras en japonais,  mais voyant qu'il n'arrivait à rien il se mit à l'étude du chinois en vue d'approfondir tous les textes des sutras existants dans cette langue. Là encore les résultats furent minces, mais il n'en poursuivit pas moins l'étude des sutras tibétains et donc dû apprendre le sanscrit.

C'est sans doute peu de temps après qu'il fit un voyage dans le nord du Tibet. Des manuscrits tibétains découverts au siècle dernier relatent les pérégrinations de saint Isa,  que plusieurs érudits ont identifié comme étant  Jésus-Christ. Personne ne peut affirmer que Mikao ait eu accès à ces documents ou à d'autres relatant des cas de guérisons. Mais il apparaît qu'après avoir accompli son étude des sutras tibétains, Usui pensait être en possession de la vérité sur les guérisons du Christ. Il lui restait maintenant à la mettre en pratique. Il rendit donc visite à son ami le prêtre Zen afin qu'il le conseille. Ensemble ils méditèrent sur le sujet et tous deux parvinrent à la conclusion que Usui devrait se rendre sur la montagne sacrée (le mont Kuri Yama),  située à environ 27 Km de Kyoto, où il pratiquerait le jeûne et la méditation.

Après cet entretien avec son ami l'abbé, muni d'une gourde, il décida de méditer 21 jours au sommet du Kurayama, une montagne sacrée, et emmena avec lui 21 cailloux qui lui servaient de calendrier.

Chaque jour qui passait, il en jetait une. Il a médité, jeûné et chanté des mantras.

Après 20 jours de recueillements, de veilles, rien ne s'était présenté à son esprit. Il se sentait cependant dans une grande paix intérieure, mais la faim commençait a le faire souffrir. Il voulut abandonner parce que son mental lui disait que, si en 20 jours rien n'étais apparu à son esprit, un jour de plus n'y changerais rien.

Mais il se dit qu'après tout, il avait décidé de faire 21 jours, et qu'il s'y tiendrait, malgré sa déception. Alors, après avoir fait la paix avec son mental, son coeur lui dit qu'il avait entrepris tous ce qui étais humainement possible de faire. Il l'avait fait et cela était déjà une grande réalisation.

Au moment même où il lâcha prise, juste avant les premières lueurs de l'aube, il s'assoupit et fut brutalement élevé à une vision cosmique....

logoqualiopi.JPG