Hawayo TAKATA (1900 - 1980)
 

Hawayo Takata vint au monde en 1900, à l'aube de la veillée de Noël.
Elle naquit à Hanamaulu, sur l'île de Kauai d'Hawaï.
Une sage-femme lui tapota trois fois le sommet du crâne en disant que cette première génération d'Américains connaîtrait le succès.

En introduisant le système Reiki en Occident et en le pratiquant jusqu'à son dernier jour, Hawayo Takata fut à la hauteur de cette prophétie.
En effet, grâce à sa persévérance et à son caractère affirmé, ce sont aujourd'hui des centaines de milliers de praticiens qui exercent.

Les parents d'Hawayo Takata, Monsieur et Madame Otogoro Kawamura, avaient émigré du Japon à Hawaï.
Hawayo, leur seconde fille, devait porter le nom de leur nouvelle terre d'accueil, c'est pourquoi au matin de sa naissance, face au soleil levant, on lui donna ce prénom.

Hawayo Takata grandit dans un petit village hawaïen ou son père travaillait comme coupeur de cannes à sucre.
À partir de 12 ans, elle devint l'assistante d'un professeur d'école primaire et se mit à travailler comme vendeuse, dans un magasin, sans pour autant interrompre sa scolarité à l'école japonaise.
Elle fut repérée par une dame fortunée qui lui proposa de faire partie de son personnel.

Quittant l'école, elle alla rejoindre l'exploitation de cannes à sucres de cette dame.
Elle y servit pendant les 24 années qui suivirent et en devint la gouvernante principale, responsable des 21 membres du personnel.
C'est dans cette maison qu'elle rencontra Saichi Takata, son futur mari.
Il occupait alors le poste d'intendant de l'exploitation.
Ensemble, ils eurent la joie d'avoir deux filles avant que son époux perde la vie, à 34 ans.

En 1935, cinq ans après la mort de son mari, la santé d'Hawayo Takata était au plus bas.
Elle souffrait d'ashme et de problèmes abdominaux et avait même des difficultés à marcher.

Plusieurs raisons la poussèrent à partir pour Tokyo.
Elle dut être hospitalisée pour se faire enlever une tumeur, des calculs et pour d'autres raisons médicales.
Sur la table d'opération, Hawayo Takata entendit une voix, l'avisant que cette intervention n'était pas nécessaire et lui enjoigant de demander au chirurgien, le Docteur Maeda, s'il n'existait pas une alternative à la chirurgie.

Trouvant cette requête inhabituelle, le Docteur Maeda fit appeler sa soeur, Madame Shimura, la diététicienne de l'hôpital. C'est ainsi que Madame Shimura conduisit Hawayo Takata à la clinique non allopathique de Chûjirô Hayashi.

La personne s'occupant des admissions à la clinique était Chie Hayashi, la femme de Chûrirô Hayashi.
Elle accueillit Hawayo Takata et la fit entrer dans son établissement. Il y avait huit patients.
Chacun était allongé et avait deux praticiens pour s'occuper de lui.
Hawayo Takata s'installa pour recevoir un traitement.
Un des praticiens s'occupa de sa tête alors que l'autre plaça les mains sur son abdomen.
Elle ressentit la chaleur et les vibrations de leurs mains tout au long du traitement.
Le lendemain en revenant à la clinique pour recevoir son traitement, Hawayo Takata vérifia si aucune machine électrique n'était en activité pour produire la chaleur qu'elle ressentait.
Elle ne remarqua rien. Pour satisfaire sa curiosité, Chûjirô Hayashi lui réléva les bases de son enseignement.
Après trois semaines de traitements, Hawayo Takata se sentit nettement mieux et demanda à suivre les enseignements.....

logoqualiopi.JPG